Rechercher

Conférence - Samedi 21 mai - 15h

Salle de théâtre de l’ensemble scolaire Jean XXIII

8/10 rue Mgr Heintz - Montigny-Lès-Metz


Conférence de Robert Scholtus

Le patrimoine religieux au risque de sa muséification


L’attention au « Patrimoine » semble n’avoir jamais autant été sollicitée et appréciée. Publications, visites, conférences, engagement d’institutions publiques ou privées, mécénat, parrainages, appels aux dons, et manifestations de diverses sortes en appellent à notre appétit de voir perdurer les éléments fondateurs ou marquants d’une (de notre ?) civilisation, d’une culture, d’un « art de vivre ».

Et, si l’art naît en même temps que le religieux, s’il en émane initialement, l’intimité de leur origine fait-elle encore sens ? Que se passe-t-il quand une culture perd la mémoire du religieux qui l’a façonnée ? Et que se passe-t-il quand une religion tourne le dos à la culture dans laquelle elle a mission de s’incarner ?

Ce sont les évolutions et les enjeux de ce rapport complexe entre cultures et religions que l’on voudrait examiner à partir de la « pratique » concrète d’un lieu patrimonial, cultuel et culturel, en espérant y discerner les signes d’une alliance à réinventer.



Robert Scholtus, prêtre du diocèse de Metz, curé de la paroisse Saint-Maximin de Metz, membre de l’Observatoire Foi et Culture de la Conférence des Evêques de France, ancien supérieur du Séminaire de l’Institut Catholique de Paris, auteur de Promesse d’une ville (Arléa, 2012) et, aux éditions Lessius, de Petit christianisme d’insolence (2015) et de Danser en plein séisme ou l’énergie de la foi (2021)


9 vues