Nos paroisses

Communauté de paroisses Saint-Arnoul de Metz Centre

Les 4 églises de la Communauté des paroisses Saint-Arnoul développent chacune une spécificité pastorale :

Saint-Martin accueille les enfants et leurs familles pour l’éveil à la foi, les célébrations dominicales pour enfants,

la Première Communion et la Confirmation. C’est la paroisse des jeunes familles.

Saint-Maximin est considérée depuis sa restauration comme « l’église des artistes », elle assure tout au long de l’année

une animation artistique et spirituelle et propose un riche programme de concerts, lectures, conférences, expositions, festivals… 

Saint-Eucaire accueille tous les 3 février, le pèlerinage à saint Blaise, la paroisse détenant en effet une relique du Saint, un éclat de mâchoire. Au cours de cette journée, les pèlerins viennent s'y approvisionner en petits pains bénis.

Saint Blaise est sollicité pour soulager les maux de gorge.    

L'Église Notre-Dame prête une attention particulière aux jeunes, étudiants ou dans la vie active, en lien avec l'aumônerie des étudiants et les jeunes professionnels.

Église Saint-Martin

25 rue des Huiliers, 57000 METZ

1/1

L’église Saint-Martin est l’une des plus anciennes églises et paroisses catholiques de Metz. La prospérité économique de Metz, puissante cité marchande, permit à la fin du 12e siècle, la construction presque totale de l’édifice, partiellement élevé sur les murailles romaines du IIIe siècle. Elle est contemporaine de la cathédrale. Une seconde campagne de transformation, à la charnière des 15e et 16e siècles, permit l’érection du chœur, de la première sacristie et du transept cependant qu’était donnée à Saint-Martin sa première parure de vitraux. Le 19e siècle voit le remplacement des verrières anciennes du chœur par des compositions de Laurent-Charles Maréchal, élève messin de Delacroix. L’orgue de tribune de l’église a été en 1773, pour l’abbaye de Klausen (diocèse de Trèves). Il a été transféré en 1803 à l’église Saint-Martin.

Saint-Martin fut, pendant un temps, la paroisse de Robert Schuman, Père de l’Europe. Caroline de Malberg, fondatrice de la Société des filles de Saint-François de Sales, y a été baptisée en 1829. 

 

On y trouve 3 statues remarquables :

  • Le Christ aux liens (appelé parfois Ecce homo, Voici l’homme) du 15e siècle, 

  • Saint-Martin 16e siècle, 

  • La Vierge allaitante (début du 15e siècle)

stmartin.jpg
steucaire.jpg

Église Saint-Eucaire

19 rue Mabille, 57000 Metz

1/1

L’église Saint-Eucaire est une église catholique située dans le quartier Outre-Seille à Metz

L'église est construite entre le XIIe et le XIVe siècle à l'emplacement d'une précédente église de ce nom, mentionnée pour la première fois en 944. Son clocher du XIIe siècle d'aspect massif et carré est percé d'ouvertures romanes sur chacune de ses faces.

L’église possède une des reliques de saint Blaise (un morceau de mâchoire) ramenées par les croisés. Chaque année s’y déroule un pèlerinage à saint Blaise. La tradition veut que, chaque 3 février, l’on vienne ici faire bénir des petits pains briochés marqués de picots rappelant son martyre afin d’obtenir la guérison ou une protection contre les maux de gorge.

Église Saint-Maximin

68 rue Mazelle, 57000 Metz

1/1

Au Ve siècle, la première église du quartier Outre-Seille, alors en dehors des remparts de la ville, établie en bordure de la voie romaine vers Strasbourg, a été placée sous le vocable de l’évêque Maximin de Trêves décédé en 347. De l’église romane qui fut reconstruite au XIIe siècle, seuls subsistent en leur état d’origine l’abside, le carré de la tour et, en extérieur, l’imposant clocher carré haut de 33 mètres. Au XVe siècle, la famille Louve fit voûter les trois nefs de l’église, ce qui explique que les piliers romans soient privés de chapiteaux. Une nef latérale fut ajoutée en 1842 en prolongement de la chapelle funéraire de style Renaissance qui avait été érigée en 1365 pour des familles patriciennes de Metz. Henri de Gournay, Maître-Echevin de la ville y fut inhumé et Bossuet, alors archidiacre de Metz, prononça son oraison funèbre en octobre 1658. On peut encore y admirer diverses épitaphes. Dotée d’un élégant portail baroque en 1753, classée Monument Historique en 1923, c’est dans les années 1960 que l’église Saint-Maximin a fait l’objet d’une restauration complète qui fut couronnée par la construction d’un grand orgue baroque et par l’installation des vitraux de Jean Cocteau dédiés au mythe de l’immortalité qui valent à cette petite église de quartier une réputation internationale.

XRJAU-I0U4XNgPSw8wrJttdugvg.jpg
ND 3b.jpg

Église Notre-Dame-

de-L'Assomption

23 rue de la Chèvre, 57000 Metz

1/1

L’église Notre-Dame-de-l’Assomption est située à Metz dans le quartier de Metz-Centre

Son édification en 1665 est symbolique puisqu'elle est construite par les Jésuites à l'emplacement d'un temple protestant. Les Jésuites, membres de la Compagnie de Jésus, participent activement à la Contre-Réforme (mouvement initié par la papauté pour affirmer le catholicisme face à la Réforme protestante) à tel point que l'église est surnommée par les protestants messins "l'église du Crève-Cœur".

L'église Notre-Dame est achevée en 1741.

Les Jésuites occupent l'église jusqu'en 1762. Des moins occuperont les lieux jusqu'à la Révolution, l'église est remployée alors à des fins laïques. Le culte catholique est rétabli en 1803.

C'est dans cette église qu'est baptisé Paul Verlaine en 1844.

Bougies Eglise

Archiprêtré de Metz Cathédrale

© 2020 par Archiprêtré de Metz Cathédrale. Créé avec Wix.com   |   Mentions légales